Menu Fermer

CEF N°1 « CHASSE AUX PARASITES » OU « ANTIPARASITAIRE »

Propriétés :

  • Assure l’oppression progressive et la destruction de parasites dans l’organisme humain, tels que virus, mauvaises bactéries, helminthes, protozoaires… ;
  • Crée un milieu hostile à la reproduction de parasites ;
  • Contribue à la restauration de cellules des organes, au retour à leur état initial ;
  • Assure l’élimination de substances toxiques et de produits de vie de parasites :
  • Au début de son utilisation, harmonise le fonctionnement des organes internes :
  • Normalise l’état de la microflore intestinale ;
  • Rétablit l’activité du système immunitaire ;
  • Produit des effets oncoprotecteurs ;
  • Contribue à l’amélioration de la circulation cérébrale, rétablit les biorythmes et les processus physiologiques dans le cerveau ;
  • Stimule le bon fonctionnement du système nerveux central et du système endocrinien ;
  • Tel un puissant anti-dépresseur, le CEF n°1 redonne le moral, améliore la résistance et la capacité d’adaptation aux facteurs négatifs de l’environnement ;
  • Harmonise la conscience et la focalise sur le positif.

Composition :

La polarisation de plusieurs images est enregistrée sur le CEF n°1 « Chasse aux parasites » : celles de fleurs d’immortelle, de calendula (ou souci), de tanaisie, de camomille, de feuilles d’airelles rouges, d’orthosiphon stamineus, de menthe, de séné, de sauge, d’eucalyptus, racines d’aunée et de réglisse, d’herbes de millepertuis, de capsella, d’armoises, d’agripaume, de bident, d’achillée millefeuille, de fruits de coriandre, de chardon-Marie, de sorbier, de fenouil, de rosier arctique et de rosier de mai, de pousses de myrtilles, de boutons de fleurs de millepertuis, de racines et de fleurs de pissenlit, de carottes, racines de topinambour, de feuilles de menthe et d’armoises, de clous de girofle broyés, de safran broyé, de teinture de noix noires, de feuilles de callisia, de grande ortie, de bardane, de peucedanum, de plantain, d’algues marines, de feuilles d’ornithogales, d’argousier, de chaga (ou polypore oblique), de tremble et cerisier à grappes en poudre, d’ oignons rouges, d’ail, de raifort, de chicorée, de shilajit blanc, d’hedysarum, de bile d’ours, de baies d’airelles rouges et de myrtilles, de teinture de fleurs de glaïeul, de pelures d’oignons rouges, de pétales de calendula, de bident, d’ortie, de millepertuis, de chélidoine, d’achillée millefeuille, de befunginum (extrait de polypore oblique), d’éleuthérocoque, de baies de canneberge, de fleurs de primevères, de graines d’ amaranthe.

Outre cela, le CEF n° 1 « Chasse aux parasites » comporte les images polarisées suivantes : amanites tue-mouches, champignon de Tibet (ou agaric de kéfir), poudre de gésiers secs de poulet, eau polarisée contre la mastopathie, eau pour l’amélioration de la circulation cérébrale, eau pour la normalisation de la microflore intestinale, produit pour la stimulation du bon fonctionnement du foie et de la vésicule biliaire, rosée recueillie le matin de la Saint-Ivan-de-KoupaIa (ou de la Saint-Jean, célébrée chez les peuples slaves aux environs du solstice d’été, entre le 20 et le 24 juin du calendrier grégorien, solstice tombant généraIement Ie 22 juin, shungite de l’ile sacrée de Kiji).

Les autres images polarisées enregistrées sont sept produits ayurvédiques pour des effets équilibrés sur des personnes de types dynamiques différents (chaque produit représente une composition d’une quinzaine de formes végétales) pour le système cardiovasculaire, anti-stress, contenant notamment du thym, de la centella asiatique, de la valériane des Indes, du shatavari (ou asparagus racemosus), du fenouil commun, de la cardamome, de la canne à sucre, de l’ashwagandha (ou physalis flexuosa), du shankhapushpi (ou convolvulus pluricalis), la saussurée, de la butea frondosa (ou burea monosperma), du guducchi (ou tinospora cordifolia), de la vidanga (ou embelie, embelia ribes), du braxmi rasayan, du brahmi, du kharikati, du santal, de l’agarou, du dashamool, du vaca (ou acore odorant), du pathia, du jatiphala, du muscadier (myristica fragrans), du bael (aegle marmelos), de la kasamara, du tarkari, du patala, du tounkouka, de I’amla (ou phyllanthus emblica), du tvak (ou cinnamomum cassia), de l’ela, des moûts, du rajani, du pippali, du kaknaka, du shankhanunshi, du plava (ou nyctanthes arbor-tristls), du yastyakhva vindanga.

Ces formes naturelles sont complétées de plusieurs thèmes élaborés par le chercheur japonais Masaru Emoto* et concernant la thérapie par ondes des organes et des systèmes suivants : thymus, système nerveux, pancréas, épiphyse, cerveau, poumons, glandes surrénales, circulation sanguine, guérison, eau de Lourdes (amour).

Les images polarisées suivantes y sont ajoutées : esprit calme, harmonie, amour de soi, amour de I’humanité, éternité, paix, espérance, certitude, amour et gratitude, prospérité. Par ailleurs, le CEF n°1 contient aussi les images suivantes : eau de la source de Sambou-ltchi-Yussoui, dauphin, Stonehenge, forêt sous une pluie torrentielle.

Ce correcteur est complété du canal Tchaian de la Théurgie cosmique de Maya, destiné à éliminer les parasites qui peuplent nos organes vitaux.

*MASARU EMOTO ÉTAIT UN CHERCHEUR ET MÉDECIN JAPONAIS CONNU, DIRECTEUR DE L’INSTITUT HADO À TOKYO, QUI S’OCCUPAIT DES PROPRIÉTÉS INFORMATIONNELLES DE L’EAU. DANS SES TRAVAUX EXPÉRIMENTAUX, MASARU EMOTO MONTRE QUE L’EAU POSSÈDE LA CAPACITÉ DE RECUEILLIR, DE CONSERVER ET DE TRANSMETTRE L’INFORMATION DU MILIEU ENVIRONNANT.