Menu Fermer

QUELS CEF CHOISIR POUR COMMENCER ?

Chaque année, notre équipe de chercheurs, dont le savoir-faire évolue constamment, propose de nouvelles versions de Correcteurs. De plus en plus puissants et perfectionnés, ces différents modèles de CEF sont conçus pour répondre aux besoins du plus grand nombre. Cependant, aucun nouveau Correcteur ne peut remplacer les principaux CEF qui constituent la base de la santé, qui sont généraux et complémentaires et dont les effets s’avèrent très utiles quelle que soit la situation.

Ce n’est pas un hasard si l’on parle des Correcteurs d’Etat Fonctionnel « de base » : il s’agit des CEF n°1 « Chasse aux parasites » ou « Antiparasitaire », n°2 « Détox » et n°5 « Réhabilitation » ou « Anti-dépendances » Grâce à leur action douce et progressive, ils conviennent parfaitement aux personnes qui débutent avec les Correcteurs.

L’emploi préalable des CEF de base conditionne les résultats obtenus avec d’autres CEF, plus spécifiques. Ces derniers, quant à eux, viennent compléter efficacement les effets des CEF généraux. La notion de « CEF de base » a émergé lors d'une conférence médicale dédiée aux résultats d’utilisation. Depuis, ce concept est bien établi dans le milieu des thérapeutes russes qui utilisent activement les CEF dans leurs pratiques quotidiennes.

Les CEF n°1 et 2 vont de pair

La découverte des Correcteurs d’Etat Fonctionnel passe par les principaux CEF n°1 « Chasse aux parasites » et n°2 « Détox ». Extrêmement complets et complémentaires entre eux, ils agissent ensemble sur toutes les fonctions de l’organisme en général. Ils sont indispensables pour nettoyer le terrain et frayer le chemin aux autres CEF, plus spécifiques.

Le  CEF n°1 « Chasse aux parasites »  ou « Antiparasitaire », assure, comme son nom l’indique, l'oppression progressive et la destruction de parasites dans l'organisme : virus, mauvaises bactéries, helminthes, protozoaires… En cas d’utilisation prolongée du CEF « Antiparasitaire », tous les indésirables présents dans notre corps finissent par partir ou par périr. Cependant, en mourant, les parasites émettent une grande quantité de toxines supplémentaires, qui acidifient encore davantage l’organisme.

C’est à ce moment-là que le CEF n°2 « Détox » s’avère indispensable, car il prend le relais pour permettre l’élimination de parasites morts, l’évacuation de déchets acides et de toxines, qui sont à l’origine de nombreux troubles de la santé. C’est pour cette raison que le n°1 ne doit pas être utilisé sans le n°2.

En effet, en utilisant le CEF n°1 « Chasse aux parasites » seul, vous vous exposez aux risques des effets indésirables liés à l’intoxication de l’organisme. Il peut s’agit de : fatigue, maux de tête, fièvre, rhumes, réactions cutanées, sensation de faiblesse, douleurs musculaires et articulaires, troubles digestifs etс.

La plupart des personnes possèdent un terrain acide, soit un équilibre acido-basique qui tend largement vers l’acidité. Il est donc indispensable de détoxifier l’organisme, avant d’accroitre la charge toxique.

Des scientifiques sont de plus en plus nombreux aujourd’hui à alerter sur les effets néfastes des parasites dans le corps. Leur présence influencerait nos comportements et nos humeurs et aurait une influence directe sur notre état de santé et notre bien-être. Ce sont des parasites qui nous pousseraient vers la consommation excessive de sucre par exemple. Indispensable à leur survie, le sucre est un réel poison pour notre corps provoquant une addiction sévère.

On estime que plus de 85% de la population souffre de troubles liés aux parasites. Les buts ultimes des parasites sont leur survie et leur reproduction au détriment de l’individu qui perd les bienfaits de sa nourriture et des nutriments essentiels, le laissant fatigué et carencé. En outre, les toxines produites par les parasites créeraient un énorme déséquilibre dans notre organisme, en le soumettant à un état critique permanent, ce qui à son tour pourrait engendrer des fringales insatiables.

« Même si on travaille sur le plan causal de la maladie avec un CEF de la série Or ou sur le plan émotionnel avec un CEF de la série Verte, pour obtenir un résultat stable et durable, il est nécessaire de commencer par les CEF de base de la série Bleue. » Sergueï Koltsov, inventeur des Correcteurs d’Etat Fonctionnel.

Aussi, pour tirer le meilleur parti des autres plaques de Koltsov, il est fortement conseillé de procéder au nettoyage préalable du terrain avec les plaques n°1 et 2. Les résultats obtenus ne seront pas les mêmes selon que vous aurez commencé par les CEF de base ou non. Par exemple, le CEF n°3 « Pour femme » et le CEF n°4 « Pour homme » seront bien plus performants pour la perte de poids si le corps a été préalablement détoxiné et déparasité à l’aide des CEF. Nombre de personnes pratiquant le jeûne et autres techniques de nettoyage en profondeur, témoignent que les effets détox des CEF de base sont très présents au démarrage de leur utilisation. Cela prouve que leur emploi est loin d’être superflu.

Si, dans un premier temps, pour des raisons financières, vous deviez investir dans un seul CEF, choisissez de commencer par le CEF n°2 « Détox » qui peut être utilisé seul, contrairement au CEF n°1 « Chasse aux parasites » qui doit obligatoirement être complété par le CEF n°2.

Le CEF n°5 « Réhabilitation » ou « Anti-dépendances », un complément stratégique de base

Vous l’aurez compris, le jeu des CEF universels et incontournables comprend les plaques n°1 et 2. A cette combinaison s’ajoute le CEF n°5 « Réhabilitation » ou « Anti-dépendances », également très important pour commencer, car il favorise la purification du sang et de la lymphe et aide à rétablir le bon fonctionnement du foie. D’après les thérapeutes qui utilisent les CEF en cabinet, le n°5 serait le plus important de tous, juste après les CEF 1 et 2. Le Correcteur n°5 joue le rôle de réhabilitation et contribue à accélérer les processus de guérison. Il nous aide également à nous débarrasser des mauvaises habitudes de vie et des dépendances psychologiques, responsables de nombreux problèmes de santé. Enfin, combiné à d’autres CEF ou soins thérapeutiques, le CEF n°5 renforce leurs effets et accélère les processus de rétablissement.

Spécificités d’utilisation des CEF n°1 et 2 :

Les Correcteurs d’Etat Fonctionnel 1 et 2 présentent des complémentarités dans leurs applications fonctionnelles, mais ils sont également complémentaires de par leur mode d’emploi.

Le CEF n°1 « Chasse aux parasites » est à utiliser du matin jusqu’à 15h-16h. A partir de 16h, on utilisera le CEF n°2 « Détox » que l’on gardera toute la nuit. Ces horaires doivent être respectés aussi bien pour structurer de l’eau à l’aide des CEF que pour porter les CEF sur soi ou les appliquer sur tel ou tel endroit du corps à traiter. Les CEF n°1 et 2 peuvent cependant être employés dans une recharge énergétique au même titre que tout autre CEF, indépendamment du moment de la journée ou de la nuit.

De tous les Correcteurs produits à ce jour, seul le jeu des CEF 1 et 2 est concerné par cette alternance. Cette spécificité est due aux caractéristiques fréquentielles des CEF, réglés par rapport aux rythmes de la terre et plus ou moins actifs en fonction du moment de la journée. A partir de 16h, le CEF n°1 perd en efficacité au profit du CEF n°2, qui reste actif jusqu’au matin suivant (8h-9h du matin) pour ensuite céder la place au n°1.

Si vous ne possédez que le CEF n°2 « Détox », à défaut de pouvoir respecter le protocole, vous pouvez le porter sur vous et structurer de l’eau avec à tout moment de la journée et de la nuit. Ce n’est pas le cas du CEF n°1 « Chasse aux parasites », dont l’utilisation seule est fortement déconseillée pour les raisons évoquées ci-dessus.